gribouillé 18-08-2018 à 23:27:20

Déterrez les Compositeurs

Déterrez les Compositeurs


     De leurs bras sensitifs, trois gibbons, las, suspendus à
leurs branches saisissent une bouteille pur celluloide de La
Croix WC pour nettoyer une betterave livide, salie, ridée et à
moitié pourrie.


     Pendant ce temps, un quatrième, l'air aigri, égaré, découpe,
rince, sous une ombrelle, une malheureuse clémentine qu'un
charpentier lui a donnée.


     Un vieux musicien interprète un air pianissimo ringard qui
monte clair jusqu'aux primates.


     Cela leur rappelle la belle petite histoire où la reine de
Sabbat chantait alors qu'elle savait que ni le grand Albin Fada,
ni elle ne pourrait jamais se dire :


 " Albin, on ira goûter ce soir au taboulé zairois ".


     Mais l'orage gronde, l'éclair fuse. La guenon monte,
verdie par la peur. Son mâle cavale après elle, la rattrape, la
réchauffe de sa tiédeur !


     Pauvre Jane, qui ne voulait pas...! Les bergers ne sont pas
là pour la défendre, et le cerf brâme au fond du bois en vain.


     Une ribambelle de fallacieux arguments peuvent être
prononcés ou écrits avec une plume Parker pour justifier de tels
évènements.


 
NB: si quelqu'un retrouve l'origine de ce texte, je suis preneur..
 


Réactions

bas   fermer
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

- Commentaires seulement à propos de l'article svp.
- Les commentaires sont modérés, ils ne seront pas immédiats.

Merci de laisser une petite trace sur mon blog !
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Un blog comme les autres..